Pourquoi avoir une assurance locataire?

Pourquoi avoir une assurance locataire ? Voici 5 bonnes raisons.

Au Québec, un peu moins de deux locataires sur trois sont adéquatement protégés par une assurance locataire. Bien qu’elle ne soit pas obligatoire, cette assurance évite de nombreux ennuis en cas de sinistre ou d’incident. Voici comment.

 

1. L’assurance locataire pourrait couvrir le rachat à neuf de vos biens.

Contrairement à un mythe tenace, l’assurance habitation du propriétaire d’un immeuble ne s’applique pas aux biens de tous les occupants — seulement les siens et ceux des gens inscrits au contrat. En cas de vol ou de sinistre, une assurance locataire couvre vos biens perdus ou endommagés et le rachat à neuf si vous avez opté pour la « valeur à neuf ».

Vous croyez ne pas posséder beaucoup de choses ? C’est surprenant à quel point le total grimpe rapidement lorsqu’on fait l’inventaire des biens : électroménagers, appareils électroniques, articles de sports, vêtements, livres, jeux, contenu des armoires de cuisine et de la salle de bain… Même si certains objets ont été reçus en cadeau ou achetés au rabais, le prix pour les remplacer n’est pas toujours donné !

Connaissez-vous la valeur de vos biens?

Pour pouvoir l’évaluer avec précision, téléchargez gratuitement le formulaire détaillé Inventaire des biens. Vous y trouverez des exemples d’articles courants pour chaque pièce, ainsi qu’un total global pour vous assurer que votre couverture d’assurance est suffisante.  

2. L’assurance locataire vous protège des poursuites.

L’assurance locataire comprend une protection de responsabilité civile. Advenant que vous soyez tenu responsable de dommages non intentionnels (comme l’oubli d’un rond de cuisinière allumé déclenchant un incendie qui cause des dommages à l’immeuble), l’assurance locataire couvrira vos frais en responsabilité civile si le propriétaire vous demande de rembourser.

Même chose si vous êtes tenu responsable lorsque quelqu’un se blesse sur les lieux — en trébuchant sur un jouet d’enfant laissé en haut d’un escalier commun, par exemple.

3. Un sinistre comme locataire, ça peut coûter cher!

En 2019, le coût moyen d’un sinistre pour un locataire s’élevait à plus de 7 000 $. Comme l’inflation influence aussi le prix des travaux et des matériaux, ce montant augmente année après année. Comment expliquer une facture si élevée ? Dans un immeuble à logements ou un plex, les conséquences d’un oubli peuvent être encore plus sévères que dans une maison unifamiliale. Par exemple, une laveuse mal branchée au quatrième étage n’endommage pas que ce plancher, mais également les logements inférieurs.

4. En cas d’incident, l’assurance locataire aide à vous loger et à vous nourrir.

Si un incendie ou tout autre sinistre couvert rend votre logement inhabitable, il faudra bien vous loger et vous nourrir en attendant d’y revenir. Quand les travaux s’étirent sur des semaines ou des mois, emménager chez de la famille ou des amis n’est pas toujours possible. Votre assurance locataire peut alors couvrir vos frais de subsistance supplémentaires pendant un certain temps.

5. L’assurance locataire coûte moins cher que vous ne le pensez.

En moyenne, la prime annuelle d’une assurance locataire se chiffre à moins d’un dollar par jour. C’est un montant plus qu’abordable pour protéger tout ce que vous possédez et empêcher une malchance ou un oubli de se transformer en grave casse-tête financier.

 

JE LA VEUX

Soyez prêt en cas d’accident.
Téléchargez l’appli du Constat amiable!