Collision
Automobile

Collision

Vous avez eu un accident avec un autre automobiliste? Il y a deux choses à se rappeler sur les lieux d’un accident.

  • S’il y a des blessés, appelez le 9-1-1.
  • S’il s’agit d’un simple accrochage, il l n'est pas nécessaire de faire venir la police. Il suffit de remplir un Constat amiable.

Si vous n’en avez pas, notez les coordonnées de l'autre conducteur : nom, adresse, numéro de téléphone, numéros de permis de conduire, de certificat d'immatriculation et d'attestation d'assurance. 

Étapes à suivre

1. Communication avec votre assureur

Communiquez sans tarder avec votre assureur pour lui rapporter l’accident. Un expert en sinistres prend alors charge de votre réclamation. Il vérifie la validité de votre contrat de même que les protections choisies.  Il établira ensuite votre responsabilité dans l’accident. 

Êtes-vous responsable à 0 %, à 50 % ou à 100 %?  Il se servira d'un document intitulé Convention d'indemnisation directe pour le faire.

Votre responsabilité dans l’accident de même que les protections choisies déterminent si vous êtes couvert ou non pour les dommages résultant d’une collision.

Êtes-vous responsable de l’accident?

Vous serez indemnisé si vous avez ajouté à votre contrat la protection collision ou Tous risques. C’est le Chapitre B de votre contrat. Votre assureur déduira du montant d’indemnité la franchise inscrite à votre  contrat.

Si vous n'avez souscrit que la responsabilité civile (le Chapitre A de votre contrat), vous ne serez pas indemnisé.
 

Vous n’êtes pas responsable de l’accident?

Vous serez indemnisé même si vous n’avez pas acheté la protection collision. De plus, vous n’aurez pas à payer la franchise inscrite à votre contrat.

Dans les 60 jours suivant la réception de votre demande et de toutes les pièces justificatives, votre assureur vous indemnisera. Pour un règlement rapide, assurez-vous d’avoir en main tous les documents nécessaires. 
 

2. Estimation des dommages au véhicule

Cette étape permet d’établir le coût des dommages et les modalités pour réparer votre véhicule en tenant compte des techniques de réparation en vigueur. C’est à cette étape que l’on détermine si le véhicule peut être réparé ou s’il doit être déclaré perte totale.

Selon les options choisies au contrat, on déterminera par exemple, si le véhicule sera réparé avec des pièces neuves ou usagées ou, s’il est déclaré perte totale, le montant de votre indemnité.  Celle-ci correspondra à la valeur de votre véhicule au jour du sinistre (valeur dépréciée) ou à sa valeur à neuf si vous détenez la protection pour remplacer votre véhicule par un neuf.
 

3. Réparation ou remplacement du véhicule

À cette étape, vous conviendrez avec votre assureur où votre véhicule sera réparé ou remplacé.

Si votre véhicule peut être réparé, il pourra l’être dans un atelier de votre choix ou à un atelier recommandé par votre assureur. Si vous allez chez votre réparateur, assurez-vous de ses compétences et que le travail soit effectué conformément au devis convenu avec votre assureur.

Selon l’entente prise avec votre assureur, il vous versera l’indemnité ou remboursera le garage directement. 

 

Pour en savoir plus sur le règlement d'un sinistre auto, consultez le site du GAA.

Sur le même sujet...

Qui est responsable dans un accident de voiture ?
Automobile

Qui est responsable dans un accident de voiture ?

Lire l'article

Collision automobile : comment votre responsabilité influence votre indemnité?
Automobile

Collision automobile : comment votre responsabilité influence votre indemnité?

Lire l'article

Un accident d’auto? Des délais dans le règlement de votre réclamation
Automobile

Un accident d’auto? Des délais dans le règlement de votre réclamation

Lire l'article

logo de linkedIn