L’assurance inondation en 9 questions

Les inondations frappent de plus en plus souvent de nombreuses régions du Québec. Elles soulèvent de nombreuses questions en ce qui a trait aux couvertures d’assurance disponibles pour les sinistrés.

1. Peut-on s'assurer contre l’inondation?

Oui, le risque d’inondation peut être couvert par une protection supplémentaire (avenant) ajoutée au contrat d’assurance habitation. Il est important de noter que la décision d’une compagnie d’assurer ou non une propriété contre l’inondation dépend généralement du risque qu’elle représente et de ses politiques de souscription.

2. Mon assureur n'offre pas l'assurance inondation. Que puis-je faire?

Les règles de souscription varient d’un assureur à l’autre. Certains assureurs offrent de l’assurance inondation et d’autres pas. De plus, la décision d’une compagnie d’assurer ou non une propriété contre l’inondation dépend de la probabilité qu’un tel événement survienne.

À défaut d’avoir une assurance privée ou un montant d’assurance suffisant, un assuré qui subit un dommage à la suite d’une inondation pourrait avoir accès au programme d’aide financière du ministère de la Sécurité publique.

Pour plus de détails sur les conditions pour se prévaloir de cette aide, veuillez consulter le site du ministère de la Sécurité publique.

3. J’ai une assurance inondation, mais je pense que mon montant d’assurance ne couvre pas tous les dommages subis. Est-ce que je peux faire une demande d’indemnisation au ministère de la Sécurité publique?

Oui, absolument. Il est suggéré de faire ouvrir un dossier chez votre assureur privé et au ministère de la Sécurité publique. Le montant d’indemnisation de votre assureur privé servira à payer le nettoyage et la réparation de l’habitation, le remplacement des meubles et les frais de subsistance pour vous loger ou vous nourrir à la hauteur du montant d’assurance souscrit.

Si ce montant est insuffisant pour couvrir tous les dommages subis, vous pouvez faire une demande de réclamation au MSP. Sachez que vous ne pouvez être indemnisé par votre assureur et par le gouvernement pour un même bien.

4. Que se passe-t-il lorsqu’un ordre d’évacuation est donné?

Les personnes touchées par un tel ordre évacuation en raison des inondations devraient communiquer avec leur assureur pour savoir s’ils ont droit au remboursement de leurs frais de subsistance supplémentaires. Il s’agit des frais dépensés pour vous loger, vous nourrir et vous déplacer. La période et le montant de remboursement, s’il y a lieu, sont sujets aux limites du contrat.

À défaut d’avoir une protection dans votre contrat d’assurance, le programme d’aide financière du gouvernement prévoit le remboursement de tels frais.

5. L’état d’urgence permet-il aux assurés d’obtenir des frais de subsistance supplémentaires?

Non, l’état d’urgence n’est pas un élément déclencheur pour l’octroi des frais de subsistance puisqu’il ne s’agit pas nécessairement d’une situation vous forçant à quitter votre domicile Il ne faut pas confondre état d’urgence et ordre d’évacuation. Suivez les informations transmises par votre municipalité ou le ministère de la Sécurité publique. Dès qu’un ordre d’évacuation concerne votre domicile, contactez votre assureur.

6. Que se passe-t-il si j'ai subi un refoulement d’égout à cause d’une inondation?

Si l’inondation est à l’origine du refoulement d’égout, ce sera considéré comme une inondation si l’eau a atteint les lieux assurés. Dans pareil cas, l’assuré ne sera indemnisé que s’il détient une assurance inondation.

7. Les véhicules inondés sont-ils couverts?

Les dommages causés aux véhicules – automobile, motocyclette ou véhicule récréatif – sont couverts en vertu du contrat d’assurance automobile dans la mesure où les assurés ont opté pour la protection « Tous risques », « Accident sans collision » ou « Risques spécifiés ».

8. Mon véhicule a été imprégné d’eau. Que dois-je faire?

Un véhicule qui a été inondé n’est plus sécuritaire. Il ne doit pas être démarré. Dans bon nombre de cas, un véhicule inondé sera jugé irrécupérable; dans cette éventualité, cela signifie qu’il ne pourra jamais être remis en circulation sur la route et seulement certaines de ses pièces pourront être utilisées.  C’est l’assureur automobile qui établira si le véhicule est irrécupérable en vertu des critères établis par la SAAQ.

Pour en savoir plus, consultez le site de la SAAQ : https://saaq.gouv.qc.ca/securite-routiere/vehicules-routiers-inondes/.

9. Les commerces sont-ils couverts en cas d’inondation?

L’avenant inondation est disponible depuis plusieurs années en assurance des entreprises. Il couvre non seulement les biens endommagés, mais aussi les pertes de bénéfices si l’assuré possède cette protection. Les commerçants devraient appeler leur assureur ou leur courtier afin de vérifier l’étendue de leur contrat d’assurance.


Téléchargez la version PDF de ce document

JE LA VEUX

Soyez prêt en cas d’accident.
Téléchargez l’appli du Constat amiable!