« Acts of God » et assurance : êtes-vous protégé?

Habitation « Acts of God » et assurance : êtes-vous protégé?

Chacun est libre de croire ou non en l’existence d’un dieu, mais considérez votre contrat d’assurance comme athée. L’expression « act of God » (qu’on traduirait littéralement par « acte de Dieu ») n’y figure pas une seule fois. Les événements météorologiques extrêmes y sont plutôt nommés et, contrairement à un mythe tenace, ces sinistres sont généralement couverts ou peuvent être assurés.

Répartition du risque et catastrophes naturelles

Un principe de base en assurance est la répartition du risque. Ce travail consiste à évaluer les probabilités qu’un sinistre se produise et ses conséquences financières pour chaque assuré. Si un sinistre survient, l’assureur utilise les primes perçues de l’ensemble de ses clients pour indemniser les assurés ayant subi un sinistre.  

Les risques couverts pour tous

Impossible de prédire où et quand surviendront des vents violents, des feux de forêt, la foudre, la grêle ou des tornades. La sévérité de ces phénomènes varie aussi considérablement : le vent pourrait emporter votre ensemble de patio et l’endommager… ou faire en sorte qu’un arbre mature s’abat sur le toit de votre maison et l’endommage sérieusement.  Ces risques sont assurés par la majorité des polices d’assurance habitation.

Les protections supplémentaires

Les probabilités que surviennent certaines catastrophes naturelles, comme les pluies diluviennes, les inondations et les tremblements de terre, peuvent être évaluées avec davantage de précision.

Par exemple, les constructions situées en bordure d’un cours d’eau sont plus à risque d’être inondées. Certaines habitations situées dans des secteurs où les infrastructures sont défaillantes sont plus susceptibles de subir des dommages résultant de pluies diluviennes. 

Du côté des tremblements de terre, les zones sismiques se situent surtout au Québec, en Colombie Britannique et au Yukon.

L’ajout d’un avenant à votre contrat d’assurance peut vous protéger contre de tels sinistres. La prime correspondante est calculée en fonction des probabilités qu’un événement survienne. Dans le cas où le risque est inévitable ou très élevé, il pourrait s’avérer difficile d’obtenir la protection désirée. C’est le cas notamment des chalets ou des résidences situés dans des zones qui sont inondées à chaque printemps en raison du débordement d’un lac à proximité.

C’est couvert ou pas?

Votre contrat d’assurance habitation précise quels risques sont couverts. Voici une liste complète des risques couverts, couverts par avenant et non couverts.

La seule catastrophe naturelle contre laquelle il est actuellement impossible de vous assurer est le glissement de terrain.

assurance habitation

avenants

événements météo extrêmes

Sur le même sujet...

La responsabilité civile et l’assurance
Habitation

La responsabilité civile et l’assurance

En savoir plus

Dommages à un chalet loué
Habitation

Dommages à un chalet loué

En savoir plus

Piscine et spa
Habitation

Piscine et spa

En savoir plus

logo de linkedIn