Prenez garde aux chevreuils!

Sur les routes du Québec, on dénombre annuellement plus de 7 000 collisions avec de gros animaux. Le plus souvent, celles-ci impliquent des chevreuils (cerfs de Virginie). Le mois de novembre est d’ailleurs une période où les risques sont plus élevés.

Si par malchance, vous ne pouvez éviter une telle collision, c’est votre assureur qui paiera pour réparer votre véhicule, pourvu que vous ayez une des protections suivantes pour couvrir les dommages à votre véhicule (chapitre B de votre contrat d’assurance) :

  • Protection 1 – Garantie « tous risques »
  • Protection 2 – Garantie contre les risques de collision et de renversement
  • Protection 3 – Garantie contre les risques qui ne sont pas une collision ou un renversement

Pour minimiser les risques de collision avec un animal

Lorsque vous circulez dans une zone où l’on peut retrouver des animaux sauvages, adoptez une conduite préventive:

  • Soyez attentifs aux panneaux signalant des risques élevés de collision avec le chevreuil (cerf de Virginie) et l’orignal.
  • Balayez du regard la route et ses abords afin de rester alertes face à la présence d’animaux, et réduisez votre vitesse dans les secteurs où leur présence est signalée.
  • Ralentissez et klaxonnez si un cervidé se trouve aux abords de la route, car ses réactions sont imprévisibles. Et méfiez-vous : ces animaux se déplacent souvent en groupe.
  • N’effectuez pas de manœuvre brusque pour éviter un animal au dernier moment : un accident plus sérieux pourrait en résulter.
  • Prévenez les autres automobilistes de leur présence avec des signaux sonores ou lumineux.
  • Méfiez-vous des courbes, des pentes et de la végétation en bordure des routes qui réduisent la visibilité : un cervidé pourrait en surgir brusquement.
  • Doublez de prudence durant les périodes où les risques de collision sont plus élevés, soit au lever et au coucher du soleil, et ce pendant les mois de juin et juillet, ainsi qu’octobre et novembre.

Rapporter la collision aux policiers : une obligation

Si vous frappez un animal de plus de 25 kilogrammes, peu importe l’espèce, vous avez l’obligation de le rapporter aux policiers. Si l’animal est mort, ils pourront s’assurer de dégager la route et de disposer de la carcasse.

 

1Source : Ministère des Transports du Québec

JE LA VEUX

Soyez prêt en cas d’accident.
Téléchargez l’appli du Constat amiable!