Vous sortez du centre commercial et votre véhicule a été embouti. Ou alors un automobiliste accroche votre auto et quitte les lieux sans s’arrêter et s’identifier: c’est un délit de fuite. Voyez ce que vous devez savoir.

Couverture de votre contrat

Les dommages causés par un délit de fuite sont couverts si vous avez ajouté la protection « Tous risques » ou « Collision ou renversement » (Chapitre B du contrat). Dans les 60 jours suivant la réception de votre demande et de toutes les pièces justificatives, votre assureur vous indemnisera. Pour un règlement rapide, assurez-vous d’avoir en main tous les documents nécessaires. 

L'assureur déduira de votre indemnité la franchise indiquée au contrat.

Plusieurs assureurs offrent une couverture sans franchise en cas de délit de fuite. Informez-vous! 

Si vous n’avez pas de protection contre les dommages à votre véhicule, vous pouvez contacter la SAAQ qui pourrait vous indemniser sous certaines conditions.

Étapes à suivre
 

1. Obtention du rapport de police

Contactez les policiers dès que possible pour rapporter le délit de fuite et obtenir le numéro du rapport.  Si vous ne pouvez obtenir un tel rapport de votre service de police, communiquez directement avec votre assureur ou votre courtier.
 

2. Communication avec l’assureur

Appelez votre assureur ou votre courtier le plus tôt possible. Donnez-lui le numéro du rapport de police.
 

3. Estimation des dommages au véhicule

Cette étape permet d’établir le coût des dommages et les modalités pour réparer votre véhicule en tenant compte des techniques de réparation en vigueur.
 

4. Réparation du véhicule

À cette étape, vous conviendrez avec votre assureur où votre véhicule sera réparé.

Il pourra l’être dans un atelier de votre choix ou à un atelier recommandé par votre assureur.Si vous allez chez votre réparateur, assurez-vous de ses compétences et que le travail soit effectué conformément au devis convenu avec votre assureur.

Selon l’entente prise avec votre assureur, il vous versera l’indemnité ou remboursera le garage directement. 

Pour en savoir plus sur le règlement de sinistres, consultez le site du GAA.

Conseils auto

Jeune conducteur : partir du bon pied

Vous avez commencé à conduire. Même si vous avez un permis d'apprenti ou probatoire, vous devez en informer votre assureur.

JE LA VEUX

Soyez prêt en cas d’accident.
Téléchargez l’appli du Constat amiable!