Première cause de réclamation en assurance habitation, l’eau peut faire bien des dégâts!

Une baignoire qui déborde, une conduite d’eau qui éclate, de l’eau qui s’infiltre par la toiture ou la fondation, des égouts qui refoulent ou une rivière qui inonde le sous-sol de votre habitation.  Autant d’événements causés par l’eau qui peuvent causer des dommages importants.

Couverture du contrat

Certains dégâts sont couverts automatiquement dans la police d’assurance habitation alors que d’autres le sont si vous avez ajouté la protection à votre contrat.

Votre assurance habitation inclut une protection pour les dégâts d’eau causés par:

  1.      une installation sanitaire comme la baignoire, la laveuse ou le chauffe-eau
  2.      le bris d’une conduite d’eau potable
     

Dommages couverts par avenant

Pour les dommages causés par une infiltration d’eau, un refoulement d’égouts ou le débordement d’un cours d’eau, vous devez avoir la protection ajoutée (avenant) à votre contrat. Cet avenant s’accompagne d’un montant de garantie distinct de celui de votre police. Il importe de le vérifier afin de connaître le montant d’assurance disponible.

Consultez aussi notre article intitulé 9 questions sur l'assurance inondation.
 

Étapes à suivre

1. Communication avec votre assureur

Il faut appeler votre assureur dès que possible afin qu’un expert en sinistre s’occupe de votre réclamation.
 

2. Vérification du contrat d’assurance et des protections incluses

À cette étape, l’expert en sinistres vérifie la validité de votre contrat, les protections incluses et les montants de garantie..

Cette vérification lui permettra de déterminer si votre police couvre ou non les dommages subis et de vous confirmer le montant de couverture, s’il y a lieu.

Pour les dégâts d’eau assurés par un avenant, il faut vérifier le montant de garantie afin de savoir rapidement de quel montant vous disposez.  Si le montant est insuffisant pour couvrir les dommages subis, il vous revient de décider comment sera utilisé l’argent disponible.

Saviez-vous que les frais nécessaires pour nettoyer ou entreposer les biens ainsi que les frais de déblaiement sont payables à même le montant de votre assurance?

 

3. Travaux urgents

À la suite d’un dégât d’eau, il faut agir rapidement pour éviter toute aggravation des dommages déjà subis:

  • Retirer l’eau du sous-sol de même que les matériaux et les biens endommagés ou contaminés.
  • Nettoyer et désinfecter
  • Assécher les lieux
  • Protéger les biens épargnés

Si les dommages sont importants et qu’ils sont couverts, votre assureur coordonnera les travaux avec une entreprise spécialisée après-sinistre pour vider et nettoyer les lieux sinistrés.

Si vous avez déjà réalisé certains travaux, conservez les factures et les reçus car ils pourraient être remboursables.
 

4. Frais de subsistance supplémentaires

Selon la nature des dommages subis, il arrive que vous ne pouvez pas rester à la maison.Parlez-en avec votre assureur car votre police pourrait couvrir les frais additionnels que vous devez encourir pour vous loger ou vous nourrir, le temps que votre habitation soit de nouveau habitable.
 

5. Évaluation des dommages et documentation

Cette étape permet d’établir le coût des dommages et les modalités pour réparer ou remplacer les biens endommagés. À cette étape, il vous revient de faire la liste de biens endommagés :

  • Faites l’inventaire des biens détruits ou volés et, si possible, réunissez les documents s’y rapportant (facture, garantie, manuel d’instruction, etc).  
  • Prenez des photos et / ou des vidéos des dommages subis.
  • Ne jetez pas tout de suite les biens endommagés, à moins qu’ils ne constituent un danger pour votre santé

Si votre habitation a été endommagée, on l’évaluera les coûts pour réparer ou pour remplacer les parties endommagées.
 

6. Réparation et remplacement des biens

À la suite d’un sinistre, votre assureur habitation doit remettre vos biens et votre habitation dans le même état qu’ils étaient avant le sinistre, selon les modalités et les montants de couverture de votre contrat.

Votre assureur doit aussi vous indemniser dans les 60 jours suivant la réception de votre déclaration de sinistre ou, s’il en a fait la demande, des renseignements pertinents et des pièces justificatives.

Votre assureur va donc procéder au nettoyage et à la réparation des biens endommagés si cela peut se faire. Dans la négative, il procède alors au remplacement de ces biens, selon les modalités de votre contrat.

Selon l’entente prise avec votre assureur, il vous versera l’indemnité ou remboursera directement les fournisseurs.

N’oubliez pas la franchise: votre assureur déduira de votre indemnité le montant de lafranchise indiquée à votre contrat.

Conseils habitation

Assurer son appartement

Vous croyez qu’étant locataire il n’est pas nécessaire de vous procurer une assurance habitation? Voyez si vous avez raison.

JE LA VEUX

Soyez prêt en cas d’accident.
Téléchargez l’appli du Constat amiable!