1.   Le véhicule lui-même (type de véhicule, marque, modèle, année, valeur, coût de réparation, équipements, etc.) 

Une automobile qui coûte plus cher à réparer ou à remplacer coûte plus cher à assurer.  De plus, la présence grandissante de la technologie dans les véhicules impacte directement le coût des réparations, ce qui influence le coût de l'assurance.

2.   L'usage que vous en faites

Votre enfant conduit-il occasionnellement votre automobile? Irez-vous au travail avec votre véhicule? Combien de kilomètres parcourez-vous par année? Discutez de vos besoins avec votre assureur pour faire un choix éclairé et informez-le de l’utilisation véritable que vous faites de votre véhicule. 

Passer sous silence certains renseignements pour économiser n'est pas une bonne idée. En cas de sinistre, vous pourriez ne pas être indemnisé du tout ou l’être qu’en partie.  

3.   Votre lieu de résidence et le lieu d'utilisation du véhicule

La ville où vous vivez et celle ou vous conduisez influencent  le coût de votre assurance auto. Dans les grandes villes, caractérisées par un grand nombre de véhicules en circulation et du trafic, le risque d’accident est accru.  

Selon le marque et modèle de votre auto, le risque de vol ou de vandalisme est aussi plus grand dans certaines régions.

4.   Le profil des conducteurs

L’âge et le sexe des conducteurs de même que leur expérience de conduite déterminent la probabilité d’être impliqué dans un accident. Cela se reflète inévitablement sur la prime. 

5.   Les protections et les franchises choisies

La seule protection obligatoire est l’assurance en responsabilité civile. Vous aurez ensuite le choix de diverses protections facultatives, comme celles couvrant les dommages à votre véhicule ou celles qui vous assurent une indemnisation sans dépréciation à la suite d’un sinistre. Vous aurez aussi à choisir le montant de votre franchise, qui correspond au montant que vous acceptez de payer en cas de sinistre. 

6.   Vos antécédents d'accidents  

Les accidents dans lesquels vous avez été impliqué dans le passé, de même que les réclamations que vous avez faites sont pris en compte pour établir votre prime. 

Ces informations se retrouvent au Fichier central des sinistres automobiles. Vous pouvez faire une demande pour consulter votre dossier sur le site du Groupement des assureurs automobiles

7. Votre dossier de conducteur à la SAAQ

Il contient de l'information sur votre expérience de conduite et sur vos points d'inaptitude. 

8. Votre dossier de crédit

Si vous y consentez, votre assureur peut utiliser l’information contenue dans votre dossier de crédit pour établir votre prime. Un bon dossier de crédit permet d’obtenir une prime plus avantageuse avec la majorité des assureurs.  

 

Conseils auto

Jeune conducteur : partir du bon pied

Vous avez commencé à conduire. Même si vous avez un permis d'apprenti ou probatoire, vous devez en informer votre assureur.

JE LA VEUX

Soyez prêt en cas d’accident.
Téléchargez l’appli du Constat amiable!